Rechercher
  • Mari-Celi Boillat

Le COVID-19 impacte aussi les relations sociales et sexuelles


Mari-Celi Boillat fait toutefois part de pistes afin de traverser cette période stressante au mieux, en restant soudé ou en gardant l’espoir de faire de futures rencontres, comme le fait d’avoir le temps de se ressourcer dans la nature ou de profiter d’horaires moins rigides pour favoriser la créativité.


Ecoutez les commentaires sur notre radio régionale RJB

https://www.rjb.ch/Scripts/Index.aspx?id=4881926



Le coronavirus a changé notre quotidien et cela peut  impacter les relations humaines. Le semi-confinement auquel nous sommes  confrontés induit forcément à une plus grande promiscuité au sein des  foyers ou à davantage de solitude pour les personnes qui vivent seules.  Cela a des effets sur le relationnel et la sexualité et ils sont d’une  manière générale négatifs, selon Mari-Celi Boillat, infirmière sexologue  sophrologue à Moutier. 

Le semi-confinement peut nuire aux  couples qui se retrouvent davantage en tête-à-tête, parfois avec des  enfants à gérer 24h/24. Les peurs suscitées par les conséquences du  virus sur la société favorisent les frictions et ne sont pas non plus  propices aux moments intimes. Le temps de relâche offert par cette  période peut, par contre, être favorable aux couples qui n’ont  d’ordinaire pas l’occasion de passer beaucoup de temps ensemble. La  créativité peut aussi aider aux rapprochements.

Cette situation de semi-confinement en lien avec la pandémie de covid-19  peut aussi se révéler difficile pour les célibataires. Ces derniers  sont encore plus isolés qu’à l’accoutumée et les lieux de rencontres  habituels, tels que les bars ou les boîtes de nuit sont fermés. Les  sextoys ont d’ailleurs le vent en poupe sur les sites spécialisés en ce  moment. 





0 vue